Hypersudation : pourquoi cette transpiration excessive ? que faire ?

248
Hypersudation : pourquoi cette transpiration excessive ? que faire ?

Mains moites, t-shirts rapidement humides et malodorants, besoin de se laver plusieurs fois par jour… L’hypersudation se traduit par un excès de production de sueur. Les conséquences de ce dysfonctionnement sont multiples : problèmes de peau, repli sur soi, déshydratation… La solution peut venir de la prise en charge de la cause s’il y en a une et l’application quotidienne d’un anti-transpirant. Mais dans les formes résistantes, le recours à de véritables traitements (injection d’acide botulique, ionophorèse, sympathectomie) est nécessaire. Le point avec le docteur Jérémy Lupu, dermatologue. 

Définition : qu’est-ce que l’hypersudation ?

L’hypersudation aussi appelée hyperhidrose, se définit par une transpiration excessive du corps. Normalement, au repos, le corps produit en moyenne 0,5 L de sueur par jour. Les personnes touchées par l’hypersudation produisent donc plus de sueur que cette moyenne. Et ces patients le ressentent par des mains facilement moites (au point de ne pas pouvoir tenir la main de leur conjoint ou de pas pouvoir saisir un objet comme un stylo ou le volant), une appréhension à faire la moindre activité physique par peur de transpirer en excès ou encore par la nécessité de se laver et de changer ses vêtements (et.ou sous-vêtements) plusieurs fois par jour

Les conséquences de l’hypersudation sont multiples : problèmes de peau, déshydratation, repli sur soi… L’hypersudation peut être localisée (généralement au niveau des mains, pieds, aisselles, aine, dos, poitrine, front…) ou généralisée à tout le corps.

” Assez souvent, on ne retrouve pas de cause à l’hypersudation, elle est alors dite ‘idiopathique’. Parfois, elle est déclenchée par certains événements : stress, chaleur, activité physique. Il arrive que l’hyperhidrose soit secondaire à un moment de la vie ou à un état comme la ménopause ou le surpoids ou à une authentique maladie comme une hyperthyroïdie, un lymphome ou encore à la prise de certains médicaments”, d’après le docteur Jérémy Lupu, dermaologue à Nogent-sur-Marne. 

” Il ne faut pas confondre l’anti-transpirant et le déodorant : ce dernier va simplement supprimer l’odeur liée à la transpiration alors que l’anti-transpirant lui-même qui s’achète souvent en pharmacie va avoir des propriétés pour limiter la production de sueur par les glandes sudoripares”, poursuit l’expert.

Transpiration : quel est son rôle ? 

La sueur est produite par les glandes sudoripares, présentes dans la couche profonde de la peau (derme). Ces glandes sont plus nombreuses au niveau des aisselles, des mains, des pieds, du visage et de l’aine. 

La transpiration assure plusieurs fonctions dans l’organisme : 

D’abord, c’est un mécanisme naturel qui permet de réguler la température corporelle en la maintenant à 37°C. En effet, la sueur qui s’évapore par les pores de la peau permet d’évacuer la chaleur et ainsi de faire baisser la température de l’organisme. C’est la thermorégulation.

La transpiration assure également une fonction d’élimination car la sueur permet d’évacuer des toxines et des déchets du métabolisme (ammoniac, urée, acide urique…).

Enfin, en formant un film hydrolipidique qui hydrate la peau et assure un rôle immunologique, la transpiration hydrate et protège aussi l’épiderme.

Quels sont les différents types d’hypersudation?

Il faut différencier l’hypersudation localisée de l’hypersudation généralisée. 

L’hypersudation localisée affecte uniquement certaines parties du corps comme les mains, les pieds, les aisselles, l’aine, la poitrine, le dos ou le visage (notamment le front). Habituellement, l’hypersudation localisée est dite primaire, c’est-à-dire qu’elle n’a pas de cause déterminée. Elle peut cependant être accentuée en cas de forte chaleur, d’effort physique, d’émotion forte, de consommation d’alcool ou de plats épicés ou encore de bouleversements hormonaux.

L’hypersudation généralisée est moins fréquente et concerne l’intégralité du corps. Elle peut apparaître la nuit (hypersudation nocturne) : dans ce cas, les draps sont trempés au réveil. Elle a généralement une cause identifiée (on parle d’hypersudation secondaire) : prise d’antidépresseurs, ménopause, anxiété, certaines maladies ou troubles endocriniens… La prise en charge vise à éliminer la cause de l’hypersudation généralisée. 

54321
(0 votes. Average 0 of 5)