Cancer colorectal

147
Cancer colorectal

Principaux faits

  • À l’origine d’environ 10 % des cas de cancer dans le monde, le cancer colorectal est le troisième type de cancer le plus répandu ; il vient aussi en deuxième position pour ce qui est des décès dus au cancer.
  • Le risque augmente avec l’âge et les plus touchés sont les personnes âgées de 50 ans et plus.
  • Plusieurs facteurs liés au mode de vie contribuent à l’apparition de ce type de cancer comme la consommation fréquente de produits transformés à base de viande, une alimentation pauvre en fruits et légumes, un mode de vie sédentaire, l’obésité, le tabagisme et l’excès d’alcool.
  • Le cancer colorectal est souvent diagnostiqué à un stade avancé et les options thérapeutiques sont alors limitées.
  • Il est possible de réduire sensiblement l’incidence et l’impact du cancer colorectal en appliquant des stratégies de prévention primaire qui consistent notamment à adopter un mode de vie sain, à éviter les facteurs de risque et à favoriser la détection précoce grâce au dépistage.

Vue d’ensemble

Le cancer colorectal est un type de cancer qui affecte le côlon (le gros intestin) ou le rectum. Il s’agit d’un des types de cancer les plus répandus dans le monde qui peut avoir des conséquences graves et entraîner la mort.

Le risque de cancer colorectal augmente avec l’âge et la plupart des cas surviennent après 50 ans.

Les symptômes courants sont notamment les suivants : diarrhée, constipation, présence de sang dans les selles, douleurs abdominales, perte de poids inexpliquée, fatigue et carence martiale.

Le cancer colorectal est souvent asymptomatique aux premiers stades de la maladie.

Il est possible de réduire le risque de ce type de cancer en privilégiant une alimentation saine et l’activité physique, en limitant la consommation d’alcool et en renonçant au tabac. Le dépistage à intervalles réguliers joue un rôle crucial dans la détection précoce.

Le cancer du côlon se situe au deuxième rang des types de cancer provoquant le plus grand nombre de décès dans le monde. On estime en 2020 à plus de 1,9 million le nombre de nouveaux cas de cancer colorectal et à plus de 930 000 celui des décès. L’incidence et les taux de mortalité varient considérablement d’un pays à l’autre. L’incidence la plus forte est enregistrée en Europe, en Australie et en Nouvelle-Zélande et le taux de mortalité le plus élevé en Europe orientale. En 2040, la charge de morbidité due au cancer colorectal atteindra 3,2 millions de cas annuels et l’on comptera 1,6 million de décès par an – une augmentation de 63 % et de 73 % respectivement.

L’incidence a diminué dans les pays à revenu élevé, en grande partie grâce à des programmes de dépistage efficaces. Le pronostic dépend du stade de la maladie au moment du diagnostic, le taux de survie étant plus élevé au stade précoce qu’au stade avancé. Un diagnostic précoce, un traitement approprié et un suivi régulier sont importants pour améliorer le taux de survie et la qualité de vie des patients.

Facteurs de risque

Parmi les facteurs susceptibles d’accroître le risque de cancer colorectal figurent notamment :

 

  • l’âge : le risque de cancer colorectal augmente avec l’âge, la plupart des cas survenant après 50 ans ;
  • les antécédents familiaux : les antécédents familiaux de cancer colorectal ou de certaines affections génétiques comme le syndrome de Lynch et la polypose adénomateuse familiale peuvent accroître le risque ;
  • les antécédents personnels : le risque est plus élevé chez les personnes précédemment atteintes d’un cancer colorectal ou de certains types de polypes ;
  • les facteurs liés au mode de vie : les choix peu favorables à la santé comme une alimentation riche en viandes transformées et pauvre en fruits et légumes, les comportements sédentaires, l’obésité, le tabagisme et une consommation excessive d’alcool sont de nature à accroître le risque.
 
54321
(0 votes. Average 0 of 5)