Cystite (infection urinaire) : symptômes et causes

177
Cystite (infection urinaire) : symptômes et causes

La cystite est une infection urinaire localisée au niveau de la vessie. Le plus souvent, elle est due à la bactérie Escherichia Coli. Fréquente chez la femme, elle est en général sans gravité. Lorsqu’elle survient chez des personnes fragiles, le traitement doit être adapté.

QU’EST-CE QUE LA CYSTITE ?

La cystite, une infection urinaire au niveau de la vessie

La cystite est une infection urinaire localisée au niveau de la vessie. Elle est due, dans 90 % des cas, à une bactérie appelée « Escherichia coli » ; mais d’autres bactéries ou micro-organismes peuvent en être la cause.

On parle de cystite aiguë car elle guérit rapidement grâce au traitement.

Comment survient une cystite ?

Cette infection urinaire survient quand la bactérie Escherichia coli, présente naturellement dans le tube digestif (colon, rectum), pénètre dans l’urètre, puis remonte dans la vessie, et commence à se multiplier.

La faible longueur de l’urètre chez la femme (et chez la petite fille) explique que la cystite soit très fréquente chez elle. Une femme sur deux présente au cours de son existence un ou plusieurs épisodes de cystite aiguë. Deux pics de fréquence sont observés : au début de l’activité sexuelle et après la ménopause.

LES SYMPTÔMES DE LA CYSTITE

Les symptômes de la cystite chez la femme

Ils surviennent de façon plus ou moins brutale et
associent :

  • des brûlures ou des douleurs en urinant ;
  • une sensation de poids dans le bas du ventre ou des douleurs
    du bas ventre
     ;
  • des besoins pressants d’uriner (impression de ne pas pouvoir se
    retenir) ;
  • des besoins d’uriner très souvent sans pouvoir évacuer beaucoup d’urine (pollakiurie) ;
  • des urines troubles, dégageant une odeur inhabituelle et contenant
    éventuellement des traces de sang.

En revanche, comme cette infection urinaire est localisée à la vessie (cystite), la personne n’a pas de douleur lombaire, elle ne frisonne pas et sa température est normale. La présence d’une fièvre est le signe d’une atteinte infectieuse rénale ou pyélonéphrite.

Les symptômes d’infection urinaire chez le petit enfant
et le bébé

Chez la petite fille, l’infection urinaire est en général une cystite dont les symptômes sont identiques à ceux de l’adulte.

Chez le bébé ou l’enfant en bas âge (moins de 2 ans), l’infection urinaire atteint le plus souvent les reins : il s’agit d’une pyélonéphrite dont les symptômes sont trompeurs :

  • une fièvre inexpliquée ;
  • des urines de couleur ou d’odeur inhabituelle et, éventuellement,
    la présence de sang dans les urines  ;
  • des pleurs en urinant ;
  • des fuites urinaires ;
  • une perte d’appétit, des vomissements et des maux
    de ventre
     ;
  • un changement d’humeur et une fatigue ;
  • une perte de poids ou un arrêt de la croissance.

LES FACTEURS FAVORISANT LES INFECTIONS URINAIRES

Les facteurs favorisant la survenue d’une cystite chez la
femme

Chez la femme, certains facteurs peuvent être en cause dans  la survenue d’une infection urinaire :

 

  • la faible longueur de l’urètre facilite l’introduction anormale de
    micro-organismes dans la vessie par l’urètre (de l’extérieur vers
    l’intérieur) ;
  • les rapports sexuels surtout avec l’utilisation de spermicides qui augmentent
    le risque de cystite ;
  • le prolapsus génital et urinaire chez la femme ne permet pas de vider
    complètement la vessie et prédispose à l’infection urinaire ;
  • l’incontinence urinaire ;
  • le déficit en œstrogènes après la ménopause ;
  • lors de la grossesse,
    les modifications hormonales et la compression de la vessie par l’utérus
    qui favorise la stase urinaire et la mauvaise évacuation de la
    vessie.

*Ce contenu peut être rédigé par :

       le docteur Laurence Rinuy, médecin-conseil à l’Assurance Maladie,

       le docteur Myriam Boivin, médecin-conseil à l’Assurance Maladie,

      ou le docteur Jean-François Laurent, pharmacien-conseil à l’Assurance Maladie.

 

54321
(0 votes. Average 0 of 5)